Catalogue

A propos de Pierre Rivière

1975, documentaire, 25 min, couleur

Réalisation : Pascal Kané

Vidéos

Fait divers datant de 1836, le triple meurtre de Pierre Rivière possède une double postérité.

Images

Résumé

Fait divers datant de 1836, le triple meurtre de Pierre Rivière possède une double postérité : le témoignage du criminel, publié par Michel Foucault en 1973, et le film réalisé par René Allio en 1976. Making-of du tournage de Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère, le documentaire de Pascal Kané interroge les options radicales de cette mise en scène, en s’aidant des interventions du cinéaste et du philosophe.

C’est au cœur du monde agricole que René Allio a réalisé son casting, considérant qu’il est plus facile pour un paysan de devenir comédien que l’inverse. Mais cette décision est plus politique que pragmatique. Le cinéaste entend redonner la parole à des hommes jusqu’alors en marge de notre société. Avec Moi, Pierre Rivière, le monde paysan obtient en effet sa première tragédie – genre dont on se souvient que les personnages ne pouvaient être que rois, nobles ou dieux. Le film balaie ainsi toutes les caricatures, des scènes champêtres peintes par Greuze aux parlures des romans d’Émile Zola. Humbles et timides, les acteurs du film affrontent rarement l’objectif de Pascal Kané lors de ses interviews, l’un parle de profil, l’autre regarde le sol, son visage dissimulé sous une casquette. C’est René Allio qui assure le lien entre l’équipe technique et ses fragiles comédiens, mouvement que Kané suit symboliquement par le panoramique.

(Teddy Lussi)

Descriptif technique

Production
Cinéma 9
Sujet
Michel Foucault, René Allio
Réalisation
Pascal Kané
Année
1975
Durée
25'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne