Catalogue

Aïta

1988, documentaire, 28 min, couleur

Réalisation : Izza Génini

Vidéos

Profondément enracinée dans la société marocaine, la musique témoigne, mieux que toute autre expression, de l'histoire de ce pays habité et traversé par la Berbérie, l'Afrique noire, l'Islam, l'Andalousie, le Judaïsme ou l'Occident. Autant de sources auxquelles puisent ces nombreuses musiques, établissant ainsi un lien entre passé et présent. La collection Maroc, corps et âme propose d'en découvrir quelques-unes. Le parti pris de la réalisatrice a été de saisir la musique dans son environnement, à partir d'une ville, d'une région, d'un événement particulier ou d'un groupe ethnique spécifique, même si son souci d'authenticité l'a parfois amenée à omettre quelques éclairages qui auraient été nécessaires pour bien situer le contexte dans lequel ces musiques prennent corps et évoluent.

Images

Résumé

Interprêtée par les cheikhats, les musiciennes itinérantes, la aïta est le cri qui devient chant, chant qui se transforme en appel. Cri de douleur mais aussi cri d'amour et d'espérance, interprêté ici par la diva Fatna Bent El Hocine et sa troupe Oulad Aguida.

Descriptif technique

Production
Ohra (Sogeav)
Réalisation
Izza Génini
Année
1988
Durée
28'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Ce film appartient à une compilation incluant :