Catalogue

Claude Chabrol, l'entomologiste

1991, documentaire, 52 min, couleur

Réalisation : André S. Labarthe

Vidéos

Dans une demeure paisible des bords de Loire, Chabrol fabrique ses personnages préférés : des monstres.

Images

Résumé

Dans une demeure paisible des bords de Loire, Chabrol fabrique ses personnages préférés : des monstres. On le voit ici travailler à l'adaptation du roman de Simenon Betty (1992) et répondre aux questions de Jean Douchet sur son oeuvre. Des extraits du Boucher (1970), de Violette Nozières (1978), des Fantômes du chapelier (1982), de Masques (1987) ponctuent cette conversation intelligente.

Claude Chabrol (1930-2010) écrit régulièrement et sans rature, sur un cahier dont les 96 pages correspondent à un film d'une heure et cinquante minutes. Il s'intéresse à la façon dont les gens vivent en province, loin des modes parisiennes, d'où son goût pour Balzac. Il considère qu'il faut une vingtaine de films pour parvenir au contrôle de la forme cinématographique. Il fait le moins de plans possible, le plus lisibles possible. Plus il avance dans son oeuvre, moins l'intrigue l'intéresse et plus il approfondit l'épaisseur et finalement l'opacité de ses personnages. D'où l'importance de bien choisir les acteurs qui les incarnent. Il aime les métaphores, particulièrement celle de l'aquarium : les humains sont des êtres plongés dans l'eau. Il s'acharne contre la sentimentalité et préfère l'éthique individuelle à la morale d'une société.

(Dominique Villain)

Descriptif technique

Production
Amip, La Sept, INA
Participation
CNC, ministère des Affaires étrangères
Sujet
Jean Douchet, Claude Chabrol
Réalisation
André S. Labarthe
Année
1991
Durée
52'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne