Catalogue

Georges Franju, le visionnaire

1997, documentaire, 50 min, couleur

Réalisation : André S. Labarthe

Vidéos

En six entretiens entre 1964 et 1987, André S. Labarthe tente d'approcher l'homme et sa filmographie.

Images

Résumé

En réunissant six entrevues accordées par Georges Franju (1912-1987) entre 1964 et 1987 – soit un laps de temps qui recouvre une partie importante de la carrière du cinéaste – André S. Labarthe fait part de la difficulté de composer un tel document pour approcher l'homme et sa filmographie. D'autant que le film mêle le cadre varié des différentes interviews et quelques extraits de films.

"Regardez attentivement", ordonne ex abrupto Labarthe l'hypnotiseur en préambule. Ce qu’il faut regarder : trois séquences mises bout à bout de La Tête contre les murs (1958) et des Yeux sans visage (1960). La suite propose implicitement l'exégèse de ces fragments, qu'elle organise autour d’une hypothèse de lecture clairement posée : l’inscription d’une dialectique entre réalisme et fantastique au cœur même de l’œuvre. Manifeste, ce beau plan surréaliste du documentaire Le Sang des bêtes (1949) où le cadre escamote un cours d'eau et ne laisse voir qu'un bateau glissant dans la campagne. Ce premier film contient déjà un attrait pour l'insolite dont l'œuvre fictionnelle ne fait que radicaliser l'emploi. La tendance culmine dans Judex (1963), dont la forme issue des serials multiplie les péripéties et autres événements pittoresques et/ou effrayants. A l’intérieur de ce processus, Franju n’a de cesse, tel un romancier réaliste, d’accréditer la fiction.

(Teddy Lussi)

Descriptif technique

Production
Amip, INA, La Sept-Arte
Participation
CNC, Procirep
Réalisation
André S. Labarthe
Sujet
Georges Franju
Année
1997
Durée
50'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne