Catalogue

Grandes Voix noires américaines (Les)

1991, documentaire, 94 min, couleur

Réalisation : Claude Fléouter

Vidéos

Documentaire en deux parties qui nous fait entrer au panthéon de la musique noire américaine.

Images

Résumé

1ère partie. Avec les interviews d'Aretha Franklin, BB King, le chef d'orchestre Billy Eckstine et bien d'autres, et des films d'archives appuyés de commentaires, ce documentaire nous fait visiter le panthéon de la musique noire américaine, replacée dans son contexte social. Sont aussi à l'écran : Paul Robeson, John Lee Hooker, Bessie Smith, Fats Waller, Louis Armstrong, Nat King Cole. Les voix noires américaines prennent leurs sources dans le chant d'église - toujours fort vivant - dont elles reprennent la ferveur d'expression. "Cela reste mes racines", témoigne Aretha Franklin. Le chanteur et acteur Paul Robeson fut le premier artiste noir célèbre à oser se battre pour l'émancipation de sa communauté et plus généralement pour les droits de l'homme. Chacun à sa manière, les démiurges du blues John Lee Hooker, Bessie Smith et, en jazz, l'étoile bouleversante Billie Holiday incarnent la souffrance et la lutte pour la survie des Noirs dans une société marquée par le ségrégationnisme. A Harlem, vivier de talent et de fantaisie, les cabarets se sont multipliés (l'Apollo, le Savoy...), sortes d'exutoires pour une communauté qui voulait vivre et créer en toute liberté.

2e partie. Cette seconde partie accorde une belle place aux chanteuses (Billie Holiday, Dorothy Dandridge, Dinah Washington, Lena Horne, Sarah Vaughan, Aretha Franklin, Ella Fitzgerald, Mahalia Jackson...). Elle montre en outre l'éclectisme des styles, jazz, blues, rock'n roll..., à travers les figures les plus mythiques (Chuck Berry, Ray Charles, James Brown...). Puissante introduction : Billie Holiday chante Strange Fruit sur des archives du Ku Klux Klan et son sourire est embrumé de désespérance. Stevie Wonder insiste : "Personne ne doit subir l'oppression, pour aucun motif." Louis Armstrong contraste totalement avec ses clowneries - image du Noir attendue des Blancs -, qui n'ôtent rien à son génie musical. Inflexions voluptueuses de Dinah Washington, magnétisme d'Aretha Franklin, charisme d'Otis Redding, ferveur religieuse de Mahalia Jackson, présence volcanique de Tina Turner, énergie foudroyante de James Brown acclamé à sa libération (il faut ici rectifier : son emprisonnement résulta d'un incident raciste), autant de joyaux qui ponctuent ce pélerinage captivant parmi les héros de la chanson afro-américaine.

(Fara C.)

Descriptif technique

Production
Canal +, FR3, Télescope Audiovisuel
Participation
CNC, ministère de la Culture (DMD)
Sujet
Billie Holiday, Paul Robeson, Louis Armstrong, John Lee Hooker, Nat King Cole, BB King, Aretha Franklin, Bessie Smith, Fats Waller
Réalisation
Claude Fléouter
Année
1991
Durée
94' (2 x 47')
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne