Catalogue

Harki : un traître mot

2002, documentaire, 52 min, couleur

Réalisation : Marie Colonna

Vidéos

C’est dans l’indifférence la plus totale que des fils de Harkis mènent une grève de la faim devant l’Assemblée nationale.

Images

Résumé

C’est dans l’indifférence la plus totale que des fils de Harkis mènent une grève de la faim devant l’Assemblée nationale. Ces oubliés de l’Histoire réclament que leur soit rendue leur identité confisquée. En écho aux témoignages émouvants, aux malaises et revendications de ces hommes aux parcours singuliers, la caméra itinérante de Marie Colonna égrène comme un chapelet, à travers la Provence, ces "cités de transit" où furent parqués leurs pères.

De Manosque à Sisteron ou Apt, des voix s’élèvent pour dénoncer avec colère le sort réservé à "ceux qui croyaient en la France". Au lendemain de l’Indépendance algérienne, c’est à coups de pierres et de tomates qu’ils sont accueillis au port de Marseille, puis cantonnés dans des camps au régime concentrationnaire. Cette mise sous cloche contribue à leur marginalisation et à leur enfermement dans l’oubli et la rancœur. Pour ces familles qui n’aspiraient qu’à s’intégrer, c’est un rapport néo-colonial qui s’instaure dans ces ghettos : encadrées d’assistants sociaux, le plus souvent d’anciens pieds-noirs, elles sont aiguillées dans leurs choix électoraux autant que dans le choix des prénoms de leurs enfants. Enfants pour qui, sortir du mutisme, se réapproprier la mémoire, crever l’abcès afin de comprendre, sont une nécessité pour se construire une identité et quitter ce no man’s land de l’Histoire.

(Sadia Saïghi)

Descriptif technique

Production
Play Film, France 5
Participation
CNC, Procirep, ministère de la Défense, FASILD
Réalisation
Marie Colonna
Année
2002
Durée
52'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne