Catalogue

Jacques Rivette, le veilleur

1990, documentaire, 125 min, couleur

Réalisation : Claire Denis

Vidéos

En compagnie de Serge Daney, Jacques Rivette joue avec franchise le jeu du portrait.

Images

Résumé

En compagnie de Serge Daney, Jacques Rivette joue avec franchise le jeu du portrait dans un film en deux parties : 1- Le Jour, 2- La Nuit. Ils abordent les débuts de la bande des 4 (Truffaut, Godard, Rohmer, Rivette) et les rendez-vous quotidiens aux Cahiers du cinéma avec André Bazin. Puis ils parlent de ses films dont des extraits sont présentés : Paris nous appartient (1960), L'Amour fou (1968), Out 1 (1971-1972)...

Rivette reconnaît sa dette à l'égard de Truffaut, qui l'a soutenu lors de son premier film, et compare l'importance de la Nouvelle Vague pour le cinéma à celle de l'Impressionnisme en peinture. Il s'explique aussi sur son refus de morceler les corps dans ses cadrages. Il esquisse une théorie du plot, intraduisible, qui se rapprocherait du complot ou de la pelote dont on dénoue les fils. Faire un film serait, selon lui, comme apercevoir un objet dont on a déterré un petit bout et qu'il faut sortir de terre sans trop l'abîmer. Cette idée paradoxale l'aide à avancer dans la réalisation de ses films dont il n'écrit jamais vraiment le scénario à l'avance. Dans une séquence émouvante, Bulle Ogier, qui a fait avec lui six films en vingt ans, parle de sa relation exceptionnelle avec ce metteur en scène secret.

(Dominique Villain)

Descriptif technique

Production
Art Productions, La Sept
Participation
CNC, ministère des Affaires étrangères, Intermédia
Sujet
Bulle Ogier, Jacques Rivette, Jean-Luc Godard, Eric Rohmer, François Truffaut, André Bazin, Serge Daney
Réalisation
Claire Denis
Année
1990
Durée
125'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne