Catalogue

Land is white, the Seed is black (The) (La terre est blanche, le grain est noir)

1996, documentaire, 47 min,

Réalisation : Koto Bolofo

Vidéos

Le professeur Bolofo est accusé d'infiltration communiste car son manuel d'histoire cite Karl Marx.

Images

Résumé

Dans les années 1960 en Afrique du Sud, le professeur Bolofo est accusé d'infiltration communiste car son manuel d'histoire cite Karl Marx. C'est un crime dans le système d'éducation bantou mis en place par l'apartheid, un système inférieur réservé aux Noirs. Après avoir subi une tentative de meurtre, la destruction de ses biens et l'expropriation de ses terres, Bolofo s'enfuit avec sa famille.

Les images en noir et blanc, tournées avec une petite Bolex, alternent avec des vues en couleur : une légèreté et une liberté dans le cadrage qui ne rendent que plus violente la représentation de l'exil. L'histoire est racontée en off par le professeur, et sa narration est interrompue par des anecdotes de la vie des autres membres de la famille. Ce film dénonce l'absurdité d'un système d'éducation qui empêchait les Noirs d'évoluer dans la société ("les oreilles d'un Noir ne peuvent être ouvertes que par le cuir de l'hippopotame sur ses fesses"), la perversion de l'apartheid qui poursuivait les dissidents jusque dans leur exil, et la fragilité des réseaux de solidarité africains. Après un périple dans d'autres pays d'Afrique et un refuge politique en Angleterre, Bolofo et sa famille sont devenus citoyens sud-africains en 1992.

(Nathalie Magnan)

Descriptif technique

Production
A Homemade Production, Molotof Film Cocktail
Réalisation
Koto Bolofo
Année
1996
Durée
47'
Double disque
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne