Catalogue

Luths et délices (Des)

1989, documentaire, 26 min, couleur

Réalisation : Izza Génini

Vidéos

Profondément enracinée dans la société marocaine, la musique témoigne, mieux que toute autre expression, de l'histoire de ce pays habité et traversé par la Berbérie, l'Afrique noire, l'Islam, l'Andalousie, le Judaïsme ou l'Occident. Autant de sources auxquelles puisent ces nombreuses musiques, établissant ainsi un lien entre passé et présent. La collection Maroc, corps et âme propose d'en découvrir quelques-unes. Le parti pris de la réalisatrice a été de saisir la musique dans son environnement, à partir d'une ville, d'une région, d'un événement particulier ou d'un groupe ethnique spécifique, même si son souci d'authenticité l'a parfois amenée à omettre quelques éclairages qui auraient été nécessaires pour bien situer le contexte dans lequel ces musiques prennent corps et évoluent.

Images

Résumé

La musique arabo-andalouse est emblématique de la tolérance qui régnait entre chrétiens, musulmans et juifs dans l'Espagne andalouse sous domination arabe. A Tétouan, surnommée Fille de Grenade, Abdelsabek Chekara en perpétue le répertoire classique. Cette musique, qui se transmet oralement, est organisée en vingt-quatre suites appelées noubas dont il ne reste plus que onze aujourd'hui.

A l'origine, le rebbab et la flûte constituaient les instruments de base de la musique andalouse. Les musiciens les emportaient dans leurs voyages à dos de chameau. L'animal, affirment-ils, était si sensible au son de ces instruments ou à celui d'une jolie voix que, dès qu'il les entendait, il détalait et arrivait à destination dix fois plus vite. A ces deux instruments, vinrent s'ajouter le luth, né à Bagdad, et le violon, introduit par les Anglais en Orient et en Andalousie. Jouée sur cinq modes différents (essentiellement au Maghreb) et s'exprimant dans un langage poétique, classique ou populaire, cette musique qui allie les accents du flamenco aux accords du chaabi (musique populaire du Maghreb) a le don d'amplifier les états d'âme, comme l'expliquent praticiens et amateurs.

(Sadia Saïghi)

Descriptif technique

Production
Ohra
Participation
CNC, FR3 Midi-Pyrénnées-Languedoc-Roussillon, IMA, FAS, CCM, ONA, SMDC
Réalisation
Izza Génini
Année
1989
Durée
26'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Ce film appartient à une compilation incluant :