Catalogue

Maria K

Nouveauté

2019, documentaire, 34 min, couleur

Réalisation : Juan Francisco González

Vidéos

Rencontre avec la cinéaste Maria Koleva.

Images

Résumé

C’est dans une grotte que semble pénétrer Juan Francisco González quand il passe la porte de l'appartement de Maria Koleva. Une grotte tapissée de notes, d’images et de coupures de journaux, encombrée de vieux matériel cinématographique. Maria Koleva, cinéaste atypique d’origine bulgare, s’empare bien vite de son portrait, qu’elle façonne à la manière de ses propres films : les films-livres, comme elle les appelle.

Pour les lecteurs de L’Officiel des spectacles, Maria Koleva n’est pas une inconnue, elle anima durant des années les séances Cinoche vidéo dans son appartement parisien du boulevard Saint-Michel, séances qui trouvent aujourd’hui un prolongement sur les réseaux sociaux. Cinéaste prolifique, d’abord en 16mm puis en vidéo, elle expose d’emblée le credo de ses films-livres : les personnes sont plus importantes que les images et la parole est primordiale. Dans le dialogue qu’elle entretient avec Juan Francisco González, elle apparaît comme une personnalité fantasque, incapable de rester en place, mais dont les facéties puisent dans son histoire politique et sa pratique du théâtre. À l’emprise communiste qu’elle a fuie, à ceux qu’elle nomme les “nazis économiques”, elle oppose l’utopie d’une Commune de Paris fondée sur l’amour. Parmi les extraits de ses films, une séquence tournée avec Serge Daney met en scène un dialogue à la fois complice et décalé entre la théorie (le critique) et la pratique (la cinéaste).

(Sylvain Maestraggi)

Prix du Public (doté par Images de la culture), Compétition Première Fenêtre, Cinéma du Réel 2020.

Descriptif technique

Production
Les Ateliers Varan
Réalisation
Juan Francisco González
Année
2019
Durée
34'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne