Catalogue

Ne pas nous déranger, nous sommes en séance

Nouveauté

2020, documentaire, 54 min, couleur

Réalisation : Simon P.R. Bewick

Vidéos

Donovan, Nawel, Dylan, Yoann, Yasmina, des enfants en tête-à-tête avec l'enseignante spécialisée de leur école primaire.

Images

Résumé

Dans une école primaire en banlieue parisienne, Josiane, enseignante spécialisée, reçoit dans son bureau les gamins pour qui l’école est un casse-tête. En suivant plus particulièrement quatre ou cinq enfants sur une année scolaire, Simon P.R. Bewick rend compte des différentes facettes du travail de Josiane, mais aussi de la finesse dont elle fait preuve au contact des jeunes… et de leurs parents. On découvre ainsi l’émouvante relation de confiance qu'elle noue avec eux, pour se faire leur alliée face à la dureté de l’école.

Son travail tient déjà pour une bonne part de la professeure particulière, qui prend le temps d’expliquer en tête à tête ce qui est allé trop vite en classe. Elle reçoit le petit Dylan, bouille d’ange du haut de ses 6 ans, et ouvre avec lui des livres qui le changent de Batman - pour lequel il avoue sans fard un intérêt très vif. Mais Josiane n’est pas là seulement pour des cours particuliers : psychologue, elle est à l'écoute de ces jeunes gens qui souffrent d’un cruel manque de confiance en eux. Ainsi, la jeune Yasmina refuse d’admettre qu’elle sait lire : “Mais tu ne serais pas passé en CE1 si tu ne savais pas lire !” lui rétorque Josiane, et Yasmina relève doucement le menton, un peu rassurée. À ces enfants qui ont douloureusement conscience d’être classés par leurs notes et jugés par leurs pairs, s'ajoutent les parents que Josiane reçoit aussi, des parents qui se tordent les mains désolés de voir leurs enfants peiner en classe, un peu gênés d’être eux-mêmes remis en question. Et puis il y a Donovan, qui crève l'écran du début à la fin du film. “Tu n’attends que ça, qu’on te comprenne. Tu le hurles partout !” dit Josiane dans un éclat de rire. Alors bien sûr, Donovan s’attache à elle, au point de vouloir garder contact même s’il change d’école...

(Noé Vidal-Giraud)

Descriptif technique

Production
Quilombo Films, Téléssonne
Participation
CNC
Réalisation
Simon P.R. Bewick
Année
2020
Durée
54'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Dès le générique, Donovan prend la parole et deviendra grâce à cette grande vivacité qui lui pose parfois problème, le personnage principal du film. Lorsqu’il expose sa relation aux adultes de qui il espère être entendu sans trop abuser de leur temps, la trame du film se noue. En effet, il va suivre Josiane, enseignante du réseau d’aides spécialisés aux élèves en difficulté (RASED) au sein d’une école primaire de la banlieue parisienne. Elle essayera de comprendre et d’accompagner ces élèves qui, à un moment, se désolidarisent du rythme scolaire. Le film réussit à capter ces moments d’intimité entre l’enseignante, qui a de son côté un matériau rare pour ses collègues qui sont en classe : le temps. Ainsi elle offre une écoute précieuse et une médiation à l’agitation de Donovan, des plages de créations à Nawel ou encore, elle essaie de comprendre avec Dylan, et sa maman très fusionnelle, pourquoi il ne peut s’empêcher de se lever en classe pour aller regarder rêveusement par la fenêtre. La démonstration de la présence nécessaire de Josiane, par ses interventions bienveillantes auprès de l’enfance troublée par le climat familial ou le rythme scolaire, est faite.

Isabelle Schnaebele, Médiathèque Pierre Bayle, Besançon.