Catalogue

Norman McLaren

2001, documentaire, 55 min, couleur

Réalisation : André S. Labarthe

Vidéos

Norman McLaren retrace son parcours de pionnier du cinéma d’animation, commencé dans les années 1930 à Londres, puis à Montréal en passant par New-York.

Images

Résumé

Dans cet entretien réalisé en 1967 par Guy Cotte, Norman McLaren retrace son parcours de pionnier du cinéma d’animation, commencé dans les années 1930 à Londres, puis à Montréal en passant par New-York. La "mise en page" est signée André S. Labarthe. Déduite de la forme même des films de McLaren, elle offre une expérience documentaire des plus stimulantes.

A l’origine du travail de Norman McLaren (1914-1987) , on trouve la certitude qu’un mouvement, qu’un rythme peut émouvoir quelle que soit la chose représentée. Un programme qu'il a tenté d’appliquer dans des films graphiques, le plus souvent abstraits, sur un mode musical plus que discursif. Fiddle-De-Dee, Camera makes Woopee, Dots, Loops, Allegro ou Vertical Lines sont ainsi de courtes fantaisies géométriques et rythmiques proches des films de son aîné Len Lye. Leur création fut l’occasion d’expérimenter dès 1937 de nouvelles techniques de fabrication de films, sans caméra, en peignant ou en grattant la pellicule - il invente au passage un procédé de bande sonore synthétique, qui lui permet d’exploiter son intérêt pour les musiques populaires. McLaren a également produit des films plus figuratifs, tels que Neighbours, tourné en 1950 en réaction à la guerre de Corée, lui permettant de mesurer l’impact de ses réalisations à l’aune de ses engagements politiques.

(Mathieu Capel)

Descriptif technique

Production
Amip, INA, NFB Canada, Arte France
Participation
CNC, Procirep
Réalisation
André S. Labarthe
Sujet
Norman McLaren
Année
2001
Durée
55'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne