Catalogue

Première Lettre (La) (1/3)

1979, documentaire, 95 min, couleur

Réalisation : Claude Mouriéras, Hélène Châtelain, Stéphane Gatti

Vidéos

Sollicité juste après l'expérience de Montbéliard (Le Lion, sa cage et ses ailes, 1976) par une association culturelle de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau près de Lyon, pour un nouveau projet d'écriture collective, Armand Gatti s'empare de l'histoire du jeune Résistant Roger Rouxel, écrit un poème et l'offre à toute la population. De ce texte et des réponses qu'il suscite va naître une série de sept films. Résistant et condamné à la peine capitale pendant l'Occupation, Gatti a trouvé dans le destin de Rouxel, membre du groupe de Résistance Manouchian, fusillé à 18 ans en 1944, des similitudes avec son propre parcours. D'un premier film qui retrace son histoire, Gatti propose : "Voilà qui est Roger Rouxel, il faut lui donner quelques instants de plus à vivre." Les six autres films rendent compte de la manière dont les habitants de toute une région, organisés en groupes de travail, ont réagi en fonction de leur vie quotidienne et se sont emparés à leur tour du personnage. À chacun de choisir le lieu qu'il avait en commun avec Roger Rouxel et à partir duquel il pourrait donner son chant, sa mémoire ou son imaginaire. Diffusés sur FR3 en 1979, les films sont aussi le fruit d'une aventure collective puisque l'on retrouve à la réalisation, au son et au montage, Hélène Châtelain, Stéphane Gatti et Claude Mouriéras.

1. Roger Rouxel

2. La Région

Images

Résumé

1. Roger Rouxel. De facture classique par rapport aux six films suivants, ce documentaire reconstitue le destin tragique de Roger Rouxel. À partir d'un panneau indicateur de la Ville de Vitry (Sentier Roger Rouxel – Sergent FTPF fusillé par les nazis le 21 février 1944 à l’âge de 18 ans), le film déroule avec commentaire, témoignages et nombreuses images des actualités de l'époque, les points connus de la vie du jeune Résistant.

Un coin de Vitry qui, en 1979, flirte encore avec la campagne, une maison en bois, un portail qui sépare des jardinets, celui qui mène Roger à son amoureuse Mathilde, un cinéma, une école... les lieux filmés sont le point de départ pour faire revivre le jeune métallo. Puis entrent en scène les témoins : le frère de Roger qui raconte son arrestation, un ancien membre du groupe Manouchian qui évoque des épisodes de leur lutte et revient sur les lieux de leurs attentats parisiens, des images d'archives encore, pour appuyer les témoignages, et puis Mathilde, destinatrice de la première lettre. Enfermé dans sa cellule, condamné à mort, Roger écrit juste avant son exécution ce qui sera sa première et sa dernière lettre, un texte poignant qui se retrouve au cœur du projet des habitants de L'Isle-d'Abeau, la lettre d'amour d'un jeune Résistant sacrifié.

 

2. La Région. Comme Roger Rouxel, Michel, 18 ans et habitant de Bourgoin-Jallieu, non loin de L'Isle-d'Abeau, est apprenti métallo. Il a construit une énorme boule à facettes qui raconte des épisodes de la vie du jeune Résistant. Telle une boule de billard électrique, il la fait rouler dans les rues de la ville et les terrains vagues au pied des cités. Michel est le fil conducteur d'un festin d'images où tout est symbole pour réinterpréter la vie de Roger.

"Les 260 E", "les 92 U", "les 120 A"... de la missive de Roger sont des lettres découpées de toutes les couleurs, qui flottent au fil des rivières ou sont accrochées sur les façades des maisons dans la ville. Roger est devenu le "je" et Mathilde le "tu" de toute une région. Trois écrans de télévision font resurgir l'histoire de la région liée à la vie de Roger : "le dialogue avec la terre", "la création de l'outil par l'homme", "la création de l'homme par l'outil", mais ces écrans sont interchangeables et peuvent devenir "le théâtre de verdure où sont fusillés les membres du groupe Manouchian", "la balance, symbole du savoir" ou "le couteau à tourbe, symbole de la pauvreté". Dans la campagne environnante, de vieux paysans racontent leurs faits de Résistance. Entre des séquences aux couleurs primaires solarisées, des groupes d'hommes et de femmes chantent le destin de Roger en s'accompagnant à la guitare. Et quand Michel rencontre "sa Mathilde", ça fait "tilt" sur le billard électrique.

(Stéphane Gérard)

Descriptif technique

Production
Les Voyelles, INA
Participation
CG Isère, Ville de Bourgoin Jallieu, Epida (Etablissement public de la Ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau), Scanida, IAA
Conception
Armand Gatti
Réalisation
Claude Mouriéras, Hélène Châtelain, Stéphane Gatti
Sujet
Roger Rouxel
Année
1979
Durée
95' (49' + 46')
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne