Catalogue

Trabalho Escravo

2007, documentaire, 51 min, couleur

Réalisation : Nikola Chesnais

Vidéos

Brésil, 2003. Une brigade de fonctionnaires de l’Inspection du travail fait irruption dans une fazenda d’Amazonie.

Images

Résumé

Brésil, 2003. Une brigade de fonctionnaires de l’Inspection du travail fait irruption dans une fazenda d’Amazonie, pour surprendre en flagrant délit un propriétaire coupable d’employer dans des conditions proches de l’esclavage une trentaine de paysans pauvres. Au terme d’une longue journée où se succèdent constats accablants et témoignages pathétiques, un procès-verbal est dressé, une amende infligée et les dettes des travailleurs effacées.

Embarqué dans la jeep des inspectrices du travail, Nikola Chesnais accompagne cette opération spectaculaire, attentif à documenter simultanément la mission en cours d’exécution et la réalité sociale de l’esclavage par dette. Malgré un labeur harassant, les hommes, les femmes et les enfants – tous venus de fort loin pour trouver du travail – ne gagnent pratiquement rien. Au contraire, chaque jour leur dette accumulée au magasin du patron s’accroît. On rencontre des pères qui ne peuvent pas nourrir leur famille, des fils qui ne vont pas à l’école, des femmes qui cuisinent dans une rivière boueuse, un vieillard tremblant de fièvre. Tous campent sous des abris de fortune et se nourrissent d’une viande empoisonnée par l’herbicide qu’ils répandent eux-mêmes dans la forêt. Rappelant aux travailleurs leurs droits et au patron ses obligations, les inspectrices font sans violence triompher la loi. Libérés des chaînes de leur patron, les paysans sans terre restent prisonniers de leur misère.

(Eva Ségal)

Descriptif technique

Production
N. Chesnais
Réalisation
Nikola Chesnais
Année
2007
Durée
51'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Ce film nous fait découvrir brutalement un système d'exploitation de l'homme par l'homme. Le réalisateur observe et suit les employés fédéraux dans leur collectage d'informations. Il nous montre la réalité de ce quotidien à travers une série de portraits : femmes, enfants, ouvriers, patron, employés fédéraux. Il met sa caméra au service d'une cause, la lutte du gouvernement fédéral du Brésil contre le travail-esclave. C'est un film d'écoute, de témoignages, respecteux des personnes filmées. Le son participe à la sobriété de l'ensemble, comme le martélement de l'abattage des arbres. La force de cette bande son évoque un labeur long et pénible, mais c'est aussi une métaphore de la mort progressive de la fôret amazonienne, coeur vital de la biodiversité.

(Paulette Trouteaud Alcaraz, BDP de la Haute-Vienne)