Catalogue

Zebda, l'écho de la rumeur

1996, documentaire, 52 min, couleur

Réalisation : Michel Carrière

Vidéos

Huit musiciens de la banlieue nord de Toulouse ont formé Zebda, un groupe qui rape sur une orchestration rock.

Images

Résumé

Huit musiciens de la banlieue nord de Toulouse ont formé Zebda à la fin des années 1980, un groupe qui rape sur une orchestration rock. Attentifs au sort des jeunes confinés entre les murs des cités, les huit de Zebda, "la voix des sans voix", aspirent à la notoriété sans renoncer à l'expression d'une solidarité militante.

L'énergie et les idées bouillonnent, et si la critique sociale frappe fort, le message est généreux. Le groupe Zebda est né dans une association de quartier de la cité Bourbaki. A force d'aller en masse aux concerts de rap et de reggae, certains sont passés devant les micros. Magid, parolier et chanteur, et les frères Amokrane, choristes-rapeurs, sont fiers de leurs racines kabyles et de leur naissance gasconne. Les jeunes de leur cité les admirent et se démènent pour que l'organisation du festival Ca bouge au Nord ! impulsé par le groupe, soit une réussite. Sur scène, Zebda remue les foules avec des textes qui ironisent sur le maire de Toulouse, dénoncent la télé qui rend fou et s'indignent des propos réducteurs sur les immigrés. Le fameux "sans compter le bruit et l'odeur" de Jacques Chirac est détourné et clipé avec des images de combattants maghrébins portant l'uniforme de l'armée française dans les tranchées.

(Anaïs Prosaïc)

Descriptif technique

Production
Anamorphose, France 3, Les Films du Village
Participation
CNC, ministère de la Culture et de la Francophonie, FAS, CR Midi-Pyrénées
Réalisation
Michel Carrière
Sujet
Zebda
Année
1996
Durée
52'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne