Catalogue

Bungalow Sessions

Nouveauté

2019, documentaire, 69 min, noir et blanc

Réalisation : Nicolas Drolc

Vidéos

Six sessions de musique folk filmées en toute simplicité.

Images

Résumé

Depuis son bungalow nancéien, Nicolas Drolc défend le bouillonnement des scènes folk et blues américaines. Pour cela, il invite ses musiciens fétiches à jouer un ou deux morceaux chez lui en toute simplicité, après qu'ils se soient produits sur de modestes scènes dans les environs. Du romantique Andy Dale Petty à l’instituteur politisé Possessed by Paul James, en passant par Danny Kroha, Reverend Deadeye, The Dad Horse Experience et Willy Tea Taylor, ces six bungalow sessions accompagnées de courts entretiens forment un discours intime et poétique sur la musique, l’acte créatif et la vie quotidienne.

Nicolas Drolc saisit les portraits intimistes de ces conteurs contemporains dont les histoires et les mélodies se heurtent à la confusion politico-sociale du XXIe siècle. À la manière de Jack Kerouac cité par Andy Dale Petty, le cinéaste capte "le naturel [et] la justesse de l’instant". Dans un noir et blanc intemporel, Bungalow Sessions raconte la filiation créatrice, d’Arthur Rimbaud à John Lee Hooker, de ces musiciens, derniers prophètes d’une itinérance poétique que Danny Kroha rattache à la figure du cow-boy. Par leur musique, ils préservent ainsi les récits ouvriers et populaires d’une Amérique en déclin, à l’image de ceux des Okies, ces ouvriers agricoles d’Oklahoma fuyant la misère vers la Californie dans les années 1930, que célèbre Willy Tea Taylor. Tous partagent une même quête d’authenticité et de simplicité qui s’exprime chez Possessed By Paul James par la nécessité d’une musique sociale, tournée vers l’éducation.

(Robin Miranda das Neves)

Descriptif technique

Production
N. Drolc, Les Films Furax
Réalisation
Nicolas Drolc
Année
2019
Durée
69'
Double disque
Couleur / N&B
noir et blanc
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Le réalisateur Nicolas Drolc a inventé une forme très simple pour assouvir sa passion de la musique folk américaine actuelle. Il invite les musiciens à venir jouer dans un café à Nancy où il vit et les filme chez lui le lendemain, en concert acoustique et en interview. Cela donne, pour chaque musicien, un film d’une dizaine de minutes en noir et blanc avec une prise de son au top qui ravira les amateurs de folk authentique, voix souvent sur le fil, accompagnement minimaliste, de la musique vivante, brute et incarnée, qui rappelle les grandes figures du folk et du blues acoustique américain. Le film donne aussi la parole aux musiciens qui évoquent leur conception de la musique et de l’existence, tous partagent leur vie entre la musique et toutes sortes de métiers : fermier, charpentier, instituteur… et incarnent la figure du musicien itinérant, en marge d’une Amérique majoritaire qui prône la réussite matérielle. Enfin, le film permet la découverte de cette scène folk américaine peu connue et se démarque haut la main de l’édition actuelle de DVD musicaux, réduite à la portion congrue face à la concurrence de la masse de musiques filmées accessible en ligne.

(Christian Magnien, Bibliothèque de la Nièvre, Varennes-Vauzelles)