Catalogue

Dani Karavan, œuvres majeures

2000, documentaire, 27 min, couleur

Réalisation : Yann Wild

Vidéos

Portrait d'un sculpteur de paysages à vocation symbolique et monumentale.

Images

Résumé

Portrait d'un artiste politique qui combat pour la paix dans le monde, d'un sculpteur de paysages à vocation symbolique et monumentale, d'un ingénieur et astronome qui proportionne des formes minimalistes dans des sites naturels ou urbains. Dani Karavan, né à Tel-Aviv en 1930, poète au regard pétillant, inventorie ici les matériaux biographiques, symboliques et structurels qui lui permettent de donner un sens aux paysages existants.

L'olivier, en tant que symbole de paix, apparaît souvent dans les œuvres environnementales de Karavan. Au National Germanisches Museum de Nüremberg (1993) par exemple, il est inséré dans une colonnade où sont inscrits les trente paragraphes de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et permet de relier anciens et nouveaux bâtiments. L'artiste nous invite à arpenter la mémoire d'espaces monumentaux qu'il apprivoise à l'aide de matériaux bruts (eau, lumière, vent, sable, béton, pierre, acier) et de formes élémentaires (cube, pyramide, colonne), comme pour l'Axe majeur de Cergy-Pontoise. En hommage à la brigade du Néguev pour son action lors de la première guerre menée par Israël, il réalise en 1968 un groupe de sculptures monumentales en béton qui domine le désert de Beersheba. Le sillon d'eau provenant du Jourdain et le vent qui, s'engouffrant dans la tour, émet le son d'une cloche, apportent une dimension mythique à l'œuvre.

(Annick Spay)

Descriptif technique

Production
Tournesol Productions
Participation
ministère de la Culture et de la Communication (DAP)
Réalisation
Yann Wild
Sujet
Dani Karavan
Année
2000
Durée
27'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne