Catalogue

Faute (La)

1994, fiction, 14 min, couleur

Réalisation : Karel Prokop

Vidéos

Cette pièce de Vaclav Havel nous plonge dans l'horreur de l'univers carcéral.

Images

Résumé

Cette pièce de Vaclav Havel nous plonge dans l'horreur de l'univers carcéral. L'auteur connait bien son sujet, puisqu'avant d'être élu président de la République tchèque, il fut un écrivain dissident, censuré et emprisonné par le régime communiste à maintes reprises. Le texte traite de l'identification inconsciente au bourreau et de la reconduction de l'oppression par les opprimés eux-mêmes.

Confinés dans leur cellule, quatre hommes assignent le dernier arrivé au rôle du bouc émissaire. Victimes du règlement carcéral, c'est avec une violence accrue qu'ils le redoublent dans l'espace "privé" de leur cellule. L'homme a fumé, n'a pas fait son lit, n'a pas nettoyé les WC... Sous la houlette de l'inévitable chef, ils s'acharnent contre l'étranger silencieux, frappent. Démonstration imparable de l'intolérance à la différence. Soudain, l'un d'eux réalise qu'il ne comprend peut-être pas, ne parle pas leur langue. Mais tant pis pour lui, c'est encore de sa faute. "On est de la merde ! " hurle un prisonnier. La bande son restitue la stridence des bruits de la prison.

(Marie Dunglas)

Descriptif technique

Production
Constance Films, La Sept-Arte, INA
Participation
CNC, Direction de l'administration pénitentiaire
Texte
Vaclav Havel
Comédien
Daniel Prévost, Bernard-Pierre Donadieu, Maximilien Régiani, Christophe Prévost
Réalisation
Karel Prokop
Mise en scène
Karel Prokop
Année
1994
Durée
14'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Fiction
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne