Catalogue

Jean Yanne reviens, on est devenus (trop) cons !

Nouveauté

2016, documentaire, 55 min, couleur

Réalisation : Fabrice Gardel

Vidéos

Portrait de l'acteur, réalisateur et producteur.

Images

Résumé

Journaliste, chansonnier, comique sur la scène d’un cabaret, à la radio ou à la télévision, acteur, réalisateur ou producteur, peu importe son métier : Jean Yanne (1933-2003) a poursuivi avec la même pugnacité ses cibles favorites – l’armée, l’église, la politique et les syndicats. Des images d’archives accompagnées d’une voix off retracent la carrière de celui qui, par sa représentation du "Français moyen", aura raconté avec provocation son époque.

Jean Yanne acquiert une notoriété importante en passant à la radio où il profite de la liberté du direct, puis surtout à la télévision. Il y crée un duo explosif avec Jacques Martin dans l’émission 1 = 3 (1964), censurée lorsque les deux hommes se moquent de Napoléon faisant du vélo, et qui lui vaut de nombreuses lettres d’insultes. Au cinéma, Jean Yanne ne cherche pas davantage à plaire. Pour Jean-Luc Godard, il incarne le parfait gaulliste partant en vacances dans Week-end (1967). Pour Claude Chabrol, avec qui il partage humour noir et regard critique, il joue le personnage violent et vulgaire de Que la bête meure (1969). Pour Maurice Pialat, il est l’amant colérique de Nous ne vieillirons pas ensemble (1972). En tant que réalisateur, Jean Yanne connaît un succès retentissant avec Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972), satire du monde de la radio. Il poursuit à travers ses films cette remise en cause du conformisme ambiant qui anime toute sa carrière.

(Martin Drouot)

Descriptif technique

Production
INA, Paris Première
Participation
CNC, TV5 Monde
Réalisation
Fabrice Gardel
Conception
Fabrice Gardel, Edward Beucler, Christine Bernadet
Année
2016
Durée
55'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne