Catalogue

Architectures de l'habitat (1)

2000, documentaire, 52 min, couleur

Réalisation : Michel Quinejure, Marie Frapin

Vidéos

Véritable hymne à un habitat de qualité, cette collection en 10 parties indépendantes, conçue entre autres par la sociologue Monique Eleb, décline avec ferveur les problèmes spécifiques à l'architecture de l'habitat. Architectes, historiens, sociologues et habitants témoignent tour à tour du renouveau des réponses apportées à ces questions. Du constat d'échec des grands ensembles de la reconstruction d'après-guerre à la réalisation d'opérations de réhabilitation dans les années 1990, de la définition des nouveaux critères de la commande architecturale à l'invention de nouveaux espaces de travail, de l'exploration des qualités psychologique et sociologique du logement social collectif à la mise en place de nouveaux dispositifs spatiaux dans l'habitat individuel bon marché, du renouveau de l'aménagement de la maison de ville à une nouvelle conception du confort moderne, les réponses imaginées par les uns et les autres s'affirment généreuses et stimulantes.

. Qu'est-ce qu'habiter ?

. Intérieurs : une petite histoire

Images

Résumé

Qu'est-ce qu'habiter ? En donnant la parole tour à tour à des architectes, à des sociologues, mais aussi à des habitants, ce film explore les liens qui unissent logement et identité. Par des exemples précis de programmes sociaux à Bordeaux et à Paris, où la camera déambule, il s'agit de donner à voir et à entendre pourquoi et comment un habitat de qualité doit être respectueux de l'individu. "Caverne pour l'examen de soi", selon l'architecte Paul Chemetov, l'habitation est un "lieu thérapeutique rassurant", comme l'explique Monique Eleb, face à "un monde qu'on perçoit comme dépersonnalisant". A l'anonymat des grands ensembles en béton, Bernard Bühler préfère l'association de matériaux modernes avec la pierre traditionnelle de Bordeaux, qui ancre le logement social dans une mémoire urbaine, pour la plus grande fierté des habitants. Un logement de qualité est aussi un lieu qui doit pouvoir évoluer avec ses occupants. L'individu doit s'y sentir valorisé : il faut favoriser la convivialité, mais dans le respect de l'intimité. En ce sens, les espaces variés qu'ont vite adoptés les enfants de l'ensemble conçu par Israël et Girard (Paris XIIIe) sont remarquables. Différencier les entrées, créer des "entre-deux" - jardins collectifs et privatifs, venelles -, c'est répondre à cet esprit. Mais l'architecte Henri Ciriani rappelle que cela n'aurait aucun sens sans mixité sociale.

Intérieurs : une petite histoire. Miniatures, gravures, tableaux, photographies, extraits de documentaires et lieux filmés illustrent ici les propos d'historiens et de sociologues (Jean-Pierre Babelon, Jean Castex, etc.), qui retracent l'évolution du mode de vie et de l'habitat des citadins, modestes ou nantis, du XIIe siècle à la Seconde Guerre mondiale. Au Moyen Age, la maison de ville est un lieu de travail surmonté d'un logis aux pièces souvent polyvalentes et accessibles à toute la maisonnée, même aux ouvriers. Avec l'émergence de l'individu à la Renaissance, la chambre et ses annexes (garde-robe, cabinet de lecture) deviennent un module autonome que le siècle de l'apparat va multiplier dans les hôtels particuliers, selon les besoins publics et privés des propriétaires. Le XIXe siècle capitaliste est celui des immeubles de rapport, avec leurs appartements s'étageant de bas en haut du plus noble au plus pauvre. Naissent le fumoir et la chambre d'enfant. La révolution industrielle pose bientôt la question des habitations ouvrières. Autour de Paris poussent les ensembles massifs des HBM (habitations bon marché), avec leurs espaces communs à but hygiéniste et moral : bains-douches, lavoirs, salles de lecture. Enfin, le mouvement moderne crée des cités-jardins aux logements petits mais bien équipés, lumineux et ouverts sur la nature.

(Annick Spay)

Descriptif technique

Production
Lieurac Productions, La Cinquième
Participation
CNC, ministère de l'Equipement, ministère de la Culture et de la Communication (DAPA, DDAT)
Sujet
Henri Ciriani, Paul Chemetov
Conception
Chantal Soyer, Monique Eleb, François Le Bayon
Réalisation
Michel Quinejure, Marie Frapin
Année
2000
Durée
52' (2x26')
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne