Catalogue

Quelle folie

Nouveauté

2018, documentaire, 87 min, couleur

Réalisation : Diego Governatori

Vidéos

Rencontre avec Aurélien, autiste, dont la personnalité attachante nous interroge sur notre propre condition.

Images

Résumé

Dans une forêt méridionale, un homme semble se parler à lui-même : "C'est vraiment insoluble cette question de dérouler sa pensée pour l'exposer. La seule solution est de lâcher l'affaire... C'est très dur pour moi de régler ça." Avec une verve extraordinaire, Aurélien, trentenaire, autiste atteint du syndrome d'Asperger, tente de mettre des mots sur sa condition avec la complicité de Diego derrière la caméra. Dans un deuxième temps, une ville dense de monde et bruyante va mettre Aurélien face à ses tourments. Une expérience aussi bien intellectuelle que sensorielle, qui nous renvoie à notre propre condition.

Aurélien, chemise noire, plonge au coeur de la foule blanche et rouge de la feria de San Fermin, à Pampelune. Attirés par la présence de la caméra, les fêtards l'accostent en anglais ou en espagnol, croyant voir un acteur ou une personnalité connue. "C’est compliqué… d’exister," dit-t-il à un touriste qui l’assène d’un "Mais là tu n’existes pas, tu joues !" Alors que l'excitation de la foule est à son comble lorsque débute la course de taureaux dans les rues de la ville, un autre visage d’Aurélien se dévoile, torturé, sujet à une violence intérieure inouïe. A l'écart dans une rue plus tranquille, il tente encore de définir ce qu'il ressent, comment il se voit. "L’autiste est un anthropologue de l’endroit où il est né. Il regarde les proches, les gens qui devraient lui être familier, comme appartenant à une tribu lointaine." Il dit encore ses efforts insensés et permanents pour le ramener des marges, du labyrinthe de ses raisonnements, au monde des "humains".

(Romain Hecquet)

FIPADOC 2019 : Grand Prix Documentaire national et Prix Mitrani.

 

Descriptif technique

Production
Les Films Hatari, Studio Orlando
Participation
CNC, Ciné +, BIP TV, Ciclic, Strasbourg Eurométrople, Région Ile-de-France, Scam, Procirep, Angoa
Réalisation
Diego Governatori
Année
2018
Durée
87'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Filmer la pensée, la laisser dérouler, c’est ce que parvient à faire Diego Governatori dans ce face à face avec son ami Aurélien atteint d’un syndrome autistique Asperger. Il y a le flux, l’image, le dialogue entre le filmeur et le filmé qui convergent pour élaborer peu à peu ce discours intérieur. Que se trame-t-il dans son cerveau ? Par quoi est-il traversé ? C’est peut-être là l’essentiel et la réussite du film : nous donner accès à ce qui est d’habitude tu et camouflé. Nous devenons spectateur et découvreur de ce qu’Aurélien tente de mettre en mots. Le flot de paroles pourrait provoquer une certaine lassitude et pourtant il y a un vrai intérêt à suivre le mécanisme du décalage et de la différence, ainsi que les efforts pour parvenir à tendre vers une certaine normalité. Et quand les deux protagonistes se retrouvent à Pampelune, pour sans doute illustrer la solitude au milieu de la foule, ce n’est pas un décor qui est ici filmé mais un paysage intérieur bien plus difficile à capter. Avec ce film, Diego Governatori parvient à rendre visible l’angle mort et nous ancrer dans ce territoire à la fois inconnu et attachant.

(Aurélie Solle, BPI - Bibliothèque Publique d'Information, Paris)