Catalogue

Sacres

Nouveauté

2015, documentaire, 74 min, couleur

Réalisation : Etienne Aussel, Valérie Gabail

Vidéos

En se focalisant sur un ballet emblématique de la modernité, Le Sacre du printemps (Stravinski/Nijinski, 1913), ce documentaire suggère que l’art moderne en Occident serait une variante, voire une émanation des rituels archaïques.

Images

Résumé

En se focalisant sur un ballet emblématique de la modernité, Le Sacre du printemps (Stravinski/Nijinski, 1913), et sur la postérité de cette œuvre devenue "un mythe éternel et vivant pour tous les musiciens et chorégraphes du monde entier", ce documentaire de création suggère que l’art moderne en Occident, et plus précisément la danse, serait une variante, voire une émanation des rituels archaïques.

Selon Stravinski, la création du Sacre repose sur la vision d’un rite païen emprunté à la mythologie slave : le sacrifice d’une jeune fille qui garantit aux membres de sa communauté les faveurs du printemps. Se fondant sur l’argument du ballet et sur la conviction qu’"arrive un moment où le corps, à travers la danse […] accueille tout un monde de cultures passées", les réalisateurs ont bâti leur film sur l’alternance de séquences du Sacre dans la lecture qu’en ont récemment donnée cinq chorégraphes contemporains, et de rituels asiatiques, africains ou océaniens, extraits d'archives visuelles relevant pour l’essentiel du cinéma ethnographique. Filmés en répétition ou sur scène, les Sacres de Jean-Claude Gallotta, Sasha Waltz, Angelin Preljocaj, David Wampach et Olivier Dubois sont confrontés à des images, lointaines dans le temps et l’espace, de Vertov, Rouch, Murnau, Spies et d’autres, tandis que la musique, les rythmes inscrivent une continuité entre des univers a priori étrangers.

(Myriam Bloedé)

Descriptif technique

Production
Compagnie Surimpressions
Participation
Fondation Igor Stravinsky
Sujet
Jean-Claude Gallotta, Sasha Waltz, Angelin Preljocaj, David Wampach, Olivier Dubois, Igor Stravinski, Vaslav Nijinski, Dziga Vertov, Jean Rouch
Réalisation
Etienne Aussel, Valérie Gabail
Année
2015
Durée
74'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par