Catalogue

Walking with Ellen Fullman

Nouveauté

2020, documentaire, 20 min, couleur

Réalisation : Matthieu Brunel

Vidéos

La musicienne Ellen Fullman et son instrument à très longues cordes qu'elle a conçu.

Images

Résumé

Compositrice, musicienne et performeuse américaine née en 1957, Ellen Fullman travaille depuis 1981 avec un même instrument à cordes créé par ses soins. En suivant l’artiste au travail, le film rend compte de cette œuvre exigeante, singulière par sa manière de se déployer dans l'espace et le temps. Des répétitions au concert final, du réglage de l'instrument commenté par elle-même à des images d'archives permettant de découvrir son travail antérieur, c’est une existence entièrement tendue vers l’"expérience de la musique comme sculpture" qui nous est donnée à voir.

C'est l'instrument qui guide Walking with Ellen Fullman. Soit, the long string instrument (instrument à cordes longues), comme Ellen Fullman a elle-même sommairement nommé cette structure d’une douzaine de cordes minimum. Expliquant les rouages et les spécificités techniques de cet objet tout en longueur – dont les cordes peuvent dépasser les vingt mètres de long – et qu'il lui a fallu apprivoiser, Ellen Fullman fait plus que lever le voile sur les coulisses de sa pratique. Elle révèle ce qui sous-tend sa recherche artistique autant que son rapport à celle-ci : une quête chronophage et passionnée de la justesse et du son ; une exploration obsessionnelle du potentiel des cordes et de l’harmonie ; la mise en jeu stimulante des liens entre l’interprète et l’instrument ; ainsi que la manière dont ce dernier entre en résonance avec le public lors des concerts. Vibrant différemment selon le nombre et l'emplacement des spectateurs, the long string instrument offre une belle métaphore du rapport à l’art et, plus largement, à la vie, de l’artiste américaine.

(Caroline Châtelet)

Descriptif technique

Production
M. Brunel
Réalisation
Matthieu Brunel
Année
2020
Durée
20'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Ellen Fullman est une figure trop méconnue de l’avant-garde new-yorkaise du siècle passé. Sa musique se savoure pleinement, là où elle déploie le drôle d’instrument qu’elle a inventé, et dont elle est l'unique praticienne. Sa démarche procède autant de la musique que de la performance, avec une forte dimension architecturale. Son long string instrument est constitué de cordes de piano, qui atteignent parfois plusieurs dizaines de mètres, qu’elle tend et accorde dans des lieux éphémères. Elle en joue méticuleusement en marchant lentement, pour provoquer par frottement avec les doigts, la résonance sympathique de l'ensemble des cordes. La composition comme le timbre de l’instrument varient in situ, en fonction de l'acoustique de l'espace. Ici, cette chapelle à Berlin est un espace chaleureux, qui ressemble à son instrument, un fascinant écrin de résonance pour un public recueilli, attentif aux gestes comme aux longueurs d’onde.

Julien Farenc, BPI, Paris.