Catalogue

Joli Mai (Le)

1962, documentaire, 145 min, noir et blanc

Réalisation : Pierre Lhomme, Chris Marker

Vidéos

"De quoi est fait Paris" en ce mois de mai 1962 ? Telle est la question faussement candide à laquelle entendent répondre Chris Marker et Pierre Lhomme.

Images

Résumé

"De quoi est fait Paris" en ce mois de mai 1962, "désigné par certains, à l’époque, comme le premier printemps de la paix ?" Telle est la question faussement candide à laquelle entendent répondre Chris Marker et Pierre Lhomme. Leur Joli Mai est affaire de regard, celui, neuf, que porterait qui jamais n’en a parcouru les rues, ni n’a entendu le tissu de langage(s) qui en coiffe le cadastre.

A la prière qu’en 1923 Jean Giraudoux adresse à Paris, pour en célébrer le patronage canonique des lettres cartésiennes et pascaliennes – censément présentes en chaque coin de rue –, Le Joli Mai oppose une mise à jour. Composé majoritairement d’entretiens, il offre une coupe transversale de la société parisienne selon divers axes : classes, âges, habitats, ambitions ou visions du monde. Cette première partie dame ainsi le sol pour une approche plus problématique, sous le signe malveillant de Fantômas : une forme de géopolitique parisienne, au gré des attentats, des manifestations ou des commémorations. De fait, ce mois de mai dont Lhomme et Marker réorganisent thématiquement la chronologie digère encore les morts de Charonne et les accords d’Evian - spectre vivace de l’Algérie française, dont racisme quotidien et violences policières sont les témoins et la revanche. Comme par retour, les revendications sociales s’affirment, et se profile le rêve d’un printemps ouvrier à venir.

(Mathieu Capel)

Descriptif technique

Production
Sofracima (Sofra Productions, Potemkine)
Réalisation
Pierre Lhomme, Chris Marker
Année
1962
Durée
145'
Double disque
Couleur / N&B
noir et blanc
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne