Catalogue

A bientôt, j'espère

1967, documentaire, 40 min, noir et blanc

Réalisation : Chris Marker, Mario Marret

Vidéos

En mars 1967 à Besançon, une grève sans précédent éclata à la Rhodiacéta, usine de textiles dépendant du trust Rhône-Poulenc.

Images

Résumé

En mars 1967 à Besançon, une grève sans précédent éclata à la Rhodiacéta, usine de textiles dépendant du trust Rhône-Poulenc. Une grève pas comme les autres, tant par sa durée que par sa forme, les revendications ne concernent pas seulement les salaires ou la sécurité de l'emploi, mais le mode de vie imposé par la société à la classe ouvrière. L'impact de cette lutte ne se mesure pas tant à ce qui a été obtenu (peu de choses), qu'aux déclics qu'elle a provoqués aux niveaux individuel et collectif. Par son refus de dissocier vie sociale et vie culturelle, elle a favorisé la réflexion des travailleurs sur leur identité et la nature de leur lutte. Un moment privilégié de découverte : rencontre avec les autres, syndicalistes CGT ou CFDT, communistes, découverte des activités culturelles dans l'entreprise et tout ce qui ne s'énumère pas mais qui restera dans les têtes et dans les coeurs. Un avant-goût des grandes luttes de 1968. Une manière originale de filmer l'événement qui fait appel exclusivement à ses acteurs.

(Sadia Saïghi)

Descriptif technique

Production
Slon, Iskra
Réalisation
Chris Marker, Mario Marret
Année
1967
Durée
40'
Double disque
Couleur / N&B
noir et blanc
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne