Catalogue

Périmètre de Kamsé (Le)

Nouveauté

2019, documentaire, 92 min, couleur

Réalisation : Olivier Zuchuat

Vidéos

Au nord du Burkina Faso, les villages luttent contre la désertification.

Images

Résumé

À Kamsé, bout de territoire situé dans le centre-nord du Burkina Faso, la majorité des hommes jeunes et valides ont émigré en Côte d'Ivoire pour trouver du travail. La communauté villageoise restante – essentiellement constituée de femmes, d'enfants et de personnes âgées – lutte pour sa survie. Ils travaillent à construire des digues pour retenir l'eau de pluie et refertiliser les terres. Avec, à terme, l'espoir que ces nouvelles cultures favorisent le retour de ceux ayant fui un environnement trop aride pour y vivre décemment.

Des femmes en longues rangées et portant pour certaines des pioches, pour d'autres des pelles, se tiennent debout sous un soleil de plomb. Ce plan-séquence inaugural et saisissant du Périmètre de Kamsé renvoie à l'imaginaire de la guerre, telle que le cinéma de fiction nous la donne à voir. Mais c'est une bataille silencieuse, méthodique et patiente que les habitants de Kamsé mènent : celle contre l'avancée de la désertification, projet mené avec le soutien d'autres villages aux alentours, la ferme pilote de Goèma en particulier. Cette entreprise au long cours, Olivier Zuchuat l'a filmée durant deux ans. Par ses longs plans, son tempérament contemplatif, son attention au paysage visuel et sonore, le film rend compte de l'immensité de la tâche, de la lenteur de la transformation à l’œuvre, de la dureté du labeur – effectué sous une chaleur accablante – comme de l'entreprise collective. Avec, en sourdine et amenée par les postes de radio, l'avancée d'une autre menace : la progression des djihadistes venus du Mali et du Niger.

(Caroline Châtelet)

Compétition nationale, Visions du Réel 2020. Compétition internationale, Festival international Jean Rouch 2020.

Descriptif technique

Production
Prince Film SA, Andolfi, RTS, Canal+ International, Les Films du Dromadaire, Les Films du Mélangeur
Participation
OFC, Cinéforum, HEAD-Genève, CNC, Région Ile-de-France, Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée
Réalisation
Olivier Zuchuat
Année
2019
Durée
92'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Face à la désertification des sols, les villageois peinent à développer une agriculture. La population augmente mais les jeunes fuient vers la Côte d’Ivoire. Les villageois prennent en main leur destin pour créer un jardin nourricier qui saura se contenter du peu d’eau qui tombe du ciel. Puisque l’expérience a déjà fonctionné dans un village voisin, ils vont s’en inspirer. Et c’est ensuite une armée de bras équipés d’outils rudimentaires qui va s’acharner, jour et nuit, à déplacer de la terre, installer des grillages, creuser des fosses de compostage, faire pousser des graines et planter des haies. La transformation du paysage s’effectue lentement sous nos yeux ébahis par la beauté des plans, par exemple lorsque des personnages, qu’ils soient à pied, en vélo ou en plein travail, traversent le cadre. Pas de commentaire, juste les villageois, leurs paroles et leur labeur. C’est beau, c’est dur, et plein d’espoir.

Stéphane Miette, Médiathèque départementale de Seine et Marne, Le Mée-sur-Seine.