Catalogue

Gala

Nouveauté

1961, fiction, 20 min, noir et blanc

Réalisation : Jean-Daniel Pollet

Vidéos

Les portes d'une boîte de nuit vont bientôt ouvrir...

Images

Résumé

Dans une boîte de nuit que l'on suppose à Paris, essentiellement fréquentée par une clientèle noire, l’imperturbable patron arpente les lieux cigare aux lèvres, de l’ouverture à la fermeture. Pendant ce temps, un jeune homme modeste et maladroit, vêtu d'une salopette et embauché comme homme à tout faire de l'établissement, déambule lui aussi parmi les clients endimanchés. La musique ininterrompue d'Antoine Duhamel laisse place à de très rares répliques.

Trois ans après Pourvu qu’on ait l’ivresse (1958), Jean-Daniel Pollet retrouve la salle de danse et ses danseurs amateurs. Il met à nouveau en scène Claude Melki, le jeune homme timide, faire-valoir du patron Gesip Legitimus (figure importante de la communauté afro-antillaise à Paris). Si le premier arrondit son salaire en donnant accès aux clients à un trou percé dans la cloison des loges pour espionner la stripteaseuse Dolly Bell (célèbre danseuse du Crazy Horse), le deuxième rompt l'ennui de la routine en retrouvant en douce ses jouets automates. Mais l’intérêt de Gala n’est pas la jouissance d’un plaisir dérobé ; il réside dans la captation de la vitalité d'un lieu de fête, une nuit de gala où les numéros s'enchaînent. Comme dans Pourvu qu'on ait l'ivresse, les jeux de regards et les corps qui se frôlent font monter la tension.

(Robin Miranda das Neves)

Descriptif technique

Production
Les Films Jean-Daniel Pollet, La Traverse
Réalisation
Jean-Daniel Pollet
Musique
Antoine Duhamel
Comédien
Claude Melki, Gesip Legitimus, Benoist Videuil, Georges Cauffour
Danseur
Dolly Bell
Année
1961
Durée
20'
Double disque
Couleur / N&B
noir et blanc
Genre
Fiction
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne