Catalogue

Juifs et Musulmans, si loin, si proches

Nouveauté

2013, documentaire, 208 min, couleur

Réalisation : Karim Miské

Vidéos

En quatre parties, Juifs et Musulmans, si loin, si proches nous projette quatorze siècles en arrière, en péninsule arabique préislamique. La naissance de l'islam marque le début d’une relation duelle, ballotée au gré de la complexité d’une histoire chaotique, oscillant entre conflits et harmonie. Ce récit polyphonique, entrecoupé d’images d’archives, est alimenté par la parole et le regard singulier d’une trentaine de spécialistes internationaux et met en exergue des événements et des personnages marquants. En contrepoint, les images animées des aquarelles de Jean-Jacques Prunès apportent une touche de poésie et pointent du pinceau les fluctuations d’un compagnonnage semé d’embûches et de partages.

Images

Résumé

1. Les Origines : 610-721. Voisins, cousins, rivaux ou amis, tout commence dans un mouchoir de poche, dans une société majoritairement polythéïste. Les juifs sont alors des arabes comme les autres, et l’aspect tribal prime sur l’appartenance religieuse. Si certains se convertissent à la religion juive, tous partagent travail, centres d’intérêts et croient aux vertus de l’équitation et de la guerre. Les conflits d’alors ne sont pas d’ordre religieux. C’est dans ce contexte que naît l’islam, par la parole de son fondateur Mahomet. Vu comme un fauteur de troubles par sa tribu, il en est banni et part à Médine où il se familiarise aux récits bibliques, s’en inspire et en reconnaît les prophètes : Ibrahim (Abraham), Moussa (Moïse), Joseph (Youssef). Ce va-et-vient entre les deux communautés et leurs influences respectives va sceller leur sort pour le meilleur et pour le pire. En un siècle, le territoire conquis s'étend de l’Orient à l’Occident, véhiculé tant par le message révolutionnaire que par les rapports de force qui s’instaurent. Juifs et chrétiens deviennent des minorités à qui les musulmans attribuent le statut de dhimmi (protégé et soumis), leur confèrant une protection qui varie selon les lieux, et la liberté de pratiquer leur religion. C’est dans l’Empire ottoman que ce statut sera abrogé en 1856.

2. La Place de l'autre, 721-1789. Jusqu'en 750, la dynastie des Omeyyades règnent sur l'Empire musulman, une mosaïque de peuples et de religions - perses, berbères, juifs ou coptes. La dynastie des Abbassides lui succède. Bagdad détrône Damas, et devient capitale de l’empire, où fut fondée la Maison de la Sagesse. Pour donner corps à l’ampleur de la période traitée, Karim Miské déroule les fils d’une histoire rythmée par les événements et les cités emblématiques de leur temps. Cordoue devient un pôle culturel important et l’arabe la langue commune. Ses bibliothèques totalisent plus de 400 000 livres recueillis à travers toute la Méditerranée et des érudits de toutes confessions s’y installent. Les trois religions vont impulser les sciences : première carte du monde, premier observatoire d’astronomie. Saadia Gaon, grand rabbin du Xe siècle et auteur de la plus importante traduction arabe de la Bible hébraïque, emprunte les méthodes du Qalâm, la théologie islamique, elle-même inspirée de philosophie grecque traduite par les arabes. Ce terreau sert aussi une culture très libérale, loin des tabous, tel l’Emir qui enfreint la loi religieuse du dhimmi, en nommant un juif grand vizir et chef des armées. Largesse d’esprit contrée par la dynastie des Almohades qui abrogent la loi sur la conversion de plein gré pour celle par la force, et massacrent  juifs et chrétiens de Grenade. Au XVe siècle, la  Reconquista chasse juifs et musulmans d’Espagne. C'est le début de migrations forcées, prémices à la séparation.

3. La Séparation, 1789-1945. Mille ans de partage culturel gommés en un siècle et demi. La Révolution française abolit toute discrimination religieuse et donne espoir aux juifs. Dès la fin du XVIIIe siècle, l’intrusion de l’Europe dans l’Afrique du monde musulman change la donne. L’Europe émerge dans le concert des nations, là où se crée les richesses et s’écrit l’Histoire. Les liens entre juifs et musulmans se délitent, mais comme dans les histoires de familles, il y a des hauts et des bas, jamais de rupture totale. Dans la France coloniale, les décrets Crémieux qui, en 1870, attribuent d'office la nationalité française aux juifs d'Algérie et donnent la possibilité de la naturalisation pour les indigènes musulmans (sur leur demande et à partir de l'âge de 21 ans) marquent une rupture. L’affaire Dreyfus alimente une vague d’antisémitisme délirant en Europe, tandis que les juifs ashkenaz portent un regard colonial sur les juifs sépharades.

4. La Guerre des mémoires, de 1945 à nos jours. Le monde entier fait face à l’atrocité des camps nazis et aux six millions de juifs exterminés. La création d’un Etat juif prend forme. Les Anglais retirent leur mandat sur la Palestine ; les Nations Unies votent pour un partage, inéquitable, du territoire. La césure s’élargit, l’émotion s’intensifie sur fond de conflit israëlo-palestinien, avec ramifications internationales et retombées stratégiques et géopolitiques. Le rôle de l’Europe, sur cet échiquier truqué, conduit à des aberrations susceptibles de soulager les consciences. Mais à quel prix ? Près d’un million d'arabes sont chassés de leur terre sans aucun espoir d’un retour possible. Que l’on soit juif ou musulman, ces événements poussent à voir en l’autre un adversaire, un ennemi ou un danger potentiel. Pour Karim Miské, il s’agit de faire entendre que juifs et musulmans ne sont pas ennemis par nature, et que chacun peut s’approprier cette histoire. Le travail de mémoires permet d’écrire l’Histoire sans que l'une prime sur l'autre ; mettre des mots sur les faits, s’interroger sur cette réalité d’être à la fois si proches, pour, au final, être séparés. Sur les aquarelles de Jean-Jacques Prunès s’esquisse l’espoir d’une possible réconciliation prochaine.

(Sadia Saïghi)

Descriptif technique

Production
Compagnie des Phares et Balises, France Télévisions, Vivement lundi !, Arte France
Participation
CNC, RTS, SRF, NRK, TV5 Québec, SVT, MTVA, Programme Media, Région Bretagne, Région Ile-de-France, Pictanovo, L'Acsé (Images de la diversité)
Réalisation
Karim Miské
Conception
Karim Miské, Emmanuel Blanchard, Nathalie Mars
Année
2013
Durée
208' (4x52')
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne