Le Prix Renaud-Victor du FID Marseille

Le prix Renaud-Victor est doté chaque année par le CNC sous forme d'un achat de droit pour le catalogue Images de la culture. Il est attribué par une quarantaine de personnes détenues du centre pénitentiaire des Baumettes qui ont suivi la sélection d'une dizaine de films issus des différentes compétitions du festival. Il est soutenu par le ministère de la Justice, Lieux Fictifs, le Master Documentaire d'Aix, le FID et le CNC. Chaque film a été accompagné dans sa présentation par Lieux Fictifs, des étudiants du master, et dans la mesure du possible, par son réalisateur. Préalablement, Lieux Fictifs a mis en place l'Atelier du regard dans le cadre des Ateliers de formation et d'expression audiovisuelle, dont l'objectif est de familiariser ce public avec des films différents et avec l'exercice du jugement.

En 2021, le prix est remis à Claire Doyon pour son film Pénélope mon amour, deuxième portrait de sa fille huit ans après son film Pénélope, disponible au catalogue.

Pour découvrir le prix en images, vous pouvez revoir la remise du prix 2019 à Chanson triste de Louise Narboni, en présence exceptionnelle de l'une des jurées et d'une jurée de l'édition précédente.

 

Les prix Renaud-Victor :

2021 : Pénélope mon amour de Claire Doyon

2020 : Zaho Zay de Maéva Ranaïvojaona et Georg Tiller

2019 : Chanson triste de Louise Narboni

2018 : Tomorrow de Yuliya Shatun

2017 : Baronesa de Juliana Antunes

2016 : Atentamente de Camila Rodriguez Triana

2015 : Al centro de la tierra de Daniel Rosenfeld

2014 : Ce qu'il reste de la folie de Joris Lachaise et Before we go de Jorge Leon

2013 : Loubia Hamra de Narimane Mari

2012 : Pénélope de Claire Doyon

2011 : Les Trois Disparitions de Soad Hosni de Rania Stephan

Les lauréats de la 43ème édition du Cinéma du réel
 

Pour la 43ème édition du Cinéma du réel, le CNC a remis le Prix Route One / DOC et le Prix du public Première fenêtre, sous la forme d'achats de droits pour la diffusion des deux films au catalogue Images de la culture.

Le festival a créé en 2021 le Prix Route One / DOC attribué à un jeune diplômé ayant obtenu son diplôme au cours de l'année précédente et qui travaille à un premier projet de film professionnel. En plus du pré-achat des droits de diffusion, le lauréat sera accompagné dans l’avancée de son travail par le cinéaste Régis Sauder, parrain du prix cette année. Le lauréat du prix Route One / DOC 2021 est attribué à Charles Moreau-Boiteau pour son projet Morgane.

Pour la deuxième année consécutive, le Cinéma du réel a présenté Première Fenêtre sur le site de son partenaire Médiapart : une programmation de premiers gestes documentaires venus de réalisatrices et réalisateurs émergents. Les internautes ont attribué le Prix du public à Zoé Filloux pour son film Wadi Jhannam (La Vallée de l'enfer).

 

Les prix Première Fenêtre :

2021 : Wadi Jhannam (La Vallée de l'enfer) de Zoé Filloux

2020 : Maria K de Juan Francisco González

 

Le prix Impact - CNC Images de la culture au FIPADOC de Biarritz

 

Depuis 2019, le CNC dote le prix Impact du FIPADOC remis à un film documentaire ayant pour but d'ouvrir le débat sur des sujets qui alertent et engagent. il s'agit de s'assurer de la visibilité de ces films auprès des publics concernés directement, ou bien auprès des pouvoirs publics capables de s'en emparer. 

Le CNC s'est associé au festival pour la création du prix Impact, remis sous la forme d'un achat de droits pour la diffusion du film au catalogue Images de la culture.

>> A lire sur le site du CNC : Qu'est ce qu'un impact producer ?


En 2019 pour la première édition, le réalisateur Denis Parrot était lauréat pour son film Coming Out, montage d'archives vidéos à l'heure des réseaux sociaux, où de jeunes adultes filment l'annonce de leur homosexualité ou leur transexualité à leur famille.

Le jury était composé de Noémie Benayoun (responsable du documentaire à l'ALCA), Félicie Roblin (productrice chez Zadig Productions) et Marion Sibers (responsable image et son à la Médiathèque de Biarritz), à l'un des films de la sélection Impact du festival :
"Le film que nous avons choisi de récompenser aborde un combat universel et dont l'impact nous paraît évident : lutter contre les siens et encore plus contre soi-même pour parvenir à être soi-même. Une lutte qui se dit dans l'intimité et face à tous dans les web vidéos de
 Coming Out de Denis Parrot".



Photo : Christine Camdessus (Déléguée générale du FIPADOC), Denis Parrot et Anne Georget (Présidente du FIPADOC) lors de la remise des prix.
Crédit : Agence Photomobile / FIPADOC 2019
 

Les prix Impact :

2021 : A New Shift de Jindřich Andrš

2020 : 21 Days Inside de Zohar Wagner

2019 : Coming Out de Denis Parrot

A corps et à cris
 

Exposition virtuelle à voir sur Numeridanse.tv

 

Conçue à partir d'un corpus de films de danse du catalogue Images de la culture, A corps et à cris est une exposition en ligne qui revient sur des oeuvres chorégraphiques emblématiques de l'utilisation des sons du corps et de la voix dans la danse contemporaine.

Numeridanse.tv est la plateforme multimedia de la danse. Vous y trouverez en accès libre un fonds vidéo exhaustif et éclectique, dont une grande partie des films de danse du catalogue Images de la culture.

Images en mémoire, images en miroir

 

Initiés par Lieux Fictifs depuis 2013, Images en mémoire, images en miroir sont des corpus de courts métrages issus d'ateliers de réalisation à partir d'images d'archives (INA, Archives du film du CNC, BnF). Ces ateliers sont ouverts à des personnes détenues, des groupes d'étudiants, de personnes âgées, etc.

A lire : élaboration du projet 2013


En savoir plus sur Lieux Fictifs :
A lire : Aventure collective
Site de l'association


Les films :

Images en mémoire, images en miroir 2013

Images en mémoire, images en miroir 2016

Images en mémoire, images en miroir 2017

 

Le catalogue Images de la culture propose par ailleurs de nombreux films autour de la prison et de l'enfermement.

Les films

Ressources autour de ces films