Catalogue

Mémoire cubaine

2010, documentaire, 68 min, couleur

Réalisation : Alice de Andrade

Vidéos

Les révolutionnaires cubains, qui ont créé de toutes pièces en 1960 le service d’actualités cinématographiques, ont écrit une page épique de l’histoire du cinéma.

Images

Résumé

Les révolutionnaires cubains, qui ont créé de toutes pièces en 1960 le service d’actualités cinématographiques, ont écrit une page épique de l’histoire du cinéma. Cinquante ans plus tard à La Havane, les survivants de cette équipe pionnière font revivre ces années héroïques où les noms de Guevara et de Castro faisaient lever l’espérance dans toute l’Amérique latine ; années où, à Cuba, tout était à inventer, à commencer par le cinéma.

Tournées et montées dans la semaine, les actualités étaient projetées dans les salles de cinéma. Le réalisateur Santiago Alvarez, âme de cette entreprise, est mort en 1998, mais ses compagnons d’armes aujourd’hui retraités se retrouvent pour témoigner de ces années enthousiastes. L’équipe a su tout surmonter : la faiblesse de l’équipement et le danger inhérent aux événements filmés (attaque de la Baie des Cochons, guerre du Vietnam...). Grâce à des cinéastes étrangers qui l’ont aidée à se professionnaliser, elle s’est lancée dans la production de documentaires et de clips d’agit-prop qui ont fait date. Récemment classé par l’Unesco, cet extraordinaire fonds d’archives témoigne de la fraternité des Cubains avec les Vietnamiens, les Angolais, les Chiliens en lutte. Il révèle aussi comment l’équipe inventa, s’émancipa, et même, à la fin des années 1970, osa critiquer les dysfonctionnements bureaucratiques d’une révolution qui s’essoufflait.

(Eva Ségal)

Descriptif technique

Production
Mécanos Productions, Filmes do Serro, ICAIC
Participation
CNC, Ciné Cinéma, Canal Brasil, EICTV, FIAF, CG Val-de-Marne, Procirep, Angoa
Sujet
Santiago Alvarez, Fidel Castro, Ernesto, dit Che Guevara
Réalisation
Alice de Andrade
Année
2010
Durée
68'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par

Le gouvernement révolutionnaire cubain avait créé l’ICAIC avec pour mission, entre autres, de réaliser des noticieros, de courts reportages hebdomadaires sur l’actualité cubaine et mondiale. A partir de ces archives, la réalisatrice montre la portée et la beauté de ces images qui constituent aujourd’hui la mémoire d’un regard cubain sur l’histoire du siècle dernier. Le film dresse également le portrait de Santiago Alvarez, figure majeure de l’Institut, grâce aux témoignages de ses anciens collaborateurs. Alice de Andrade réalise ainsi un beau film à la gloire de ces noticieros et de leurs réalisateurs. Ici l’histoire du cinéma se mêle à l’Histoire, et la qualité des films ne cache pas leur rôle de propagande. Le gouvernement voulant montrer que, à l’instar des Cubains d’autres peuples se soulevaient, les équipes de l’Institut ont donc couvert tous les conflits et insurrections. Ce documentaire met en avant le pouvoir des images.

 

(Stéphane Miette, Médiathèque départementale de Seine-et-Marne)