Catalogue

On the Bowery

1956, fiction, 62 min, noir et blanc

Réalisation : Lionel Rogosin

Vidéos

En 1956, Lionel Rogosin réalise son premier film, captant quelques jours de la vie d’une poignée de déclassés à New York.

Images

Résumé

En 1956, Lionel Rogosin réalise son premier film, captant quelques jours de la vie d’une poignée de déclassés à New York. Film à la frontière de la fiction et du documentaire, coécrit avec Mark Sufrin et filmé par Richard Bagley, il met en scène des acteurs non-professionnels, tous rencontrés dans les bars du quartier du Bowery ; une vision sans complaisance d'hommes à la dérive, se débattant entre nuits alcooliques et travail temporaire le jour.

On the Bowery suit en particulier les aventures de Ray, fraîchement arrivé dans le quartier après avoir travaillé aux chemins de fer du New Jersey. Rencontres et discussions dans les bars, désœuvrement et alcool ; pendant les quelques jours passés sur le Bowery, Ray se fait voler le peu qui était en sa possession, passe quelques heures dans un foyer catholique, dort dans la rue, trouve à décharger des camions ; il finit par s'éclipser du quartier, en vue d’une autre vie. A travers l'expérience de Ray, mais aussi celles de personnages secondaires, tel Gorman, l'ancien médecin qui a sombré dans l'alcool, le film s’installe dans le quotidien du Bowery et documente conversations de bars, visages et gestes : sans juger, il met au jour un environnement impitoyable (pauvreté, addiction, vols) où éclot paradoxalement une forme de sociabilité très humaine. Dans une veine néoréaliste, en partie improvisée, Rogosin invente un style qui deviendra fondateur pour nombre de cinéastes dans le monde.

(Pierre Eugène)

Descriptif technique

Production
Lionel Rogosin Productions Inc.
Réalisation
Lionel Rogosin
Année
1956
Durée
62'
Double disque
Couleur / N&B
noir et blanc
Genre
Fiction
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne