Catalogue

Sarah Maldoror ou la Nostalgie de l'utopie

1998, documentaire, 26 min, couleur

Réalisation : Anne-Laure Folly

Vidéos

Jean Genet disait d'elle : "C'est un guerrier !" Sarah Maldoror, originaire de Marie-Galante, est une pionnière du cinéma politique noir antillais et africain.

Images

Résumé

Jean Genet disait d'elle : "C'est un guerrier !" Sarah Maldoror (née en 1938), originaire de Marie-Galante, est une pionnière du cinéma politique noir antillais et africain. Ses films Sambizanga (1972), Fogo (1979), Monagambee (1969), ou encore Léon Gontran Damas (1194) dont des extraits ponctuent l'interview d'Anne-Laure Folly, dénoncent l'oppression coloniale et ont permis l'émergence d'une parole résistante.

"Il faut lutter contre le regard des autres, dit-elle, il peut être terrible." Sarah Maldoror aurait voulu être tragédienne, mais quels sont les rôles pour une actrice noire ? Après quelques essais au théâtre, elle part à Moscou pour apprendre le métier de cinéaste. Alors que la guerre au Vietnam occupait tous les esprits, elle donna une visibilité aux guerres de décolonisation africaines, notamment en Angola, en Guinée Bissau, en Guinée Française et au Cap Vert. La langue occupe un rôle à part entière dans ses films, bien que, dit-elle, elle ne sache pas écrire ; alors c'est à travers les mots des autres et leur poésie qu'elle dénonce les douleurs de la colonisation.

(Nathalie Magnan)

Descriptif technique

Production
Amamou Productions, RFO
Participation
CNC, ministère des Affaires étrangères, ACCT
Sujet
Sarah Maldoror
Réalisation
Anne-Laure Folly
Année
1998
Durée
26'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne