Catalogue

Idée de la mer (Une) (Een idee van de zee)

Nouveauté

2016, documentaire, 60 min, couleur

Réalisation : Nina de Vroome

Vidéos

La Koninklijk Werk IBIS, fondée à Ostende en 1906, accueille des garçons de 6 à 16 ans pour les former aux métiers de la mer. 

Images

Résumé

La Koninklijk Werk IBIS fut fondée à Ostende en 1906 pour accueillir les enfants orphelins de marins pêcheurs et les former aux métiers de la mer. Aujourd’hui, elle accueille des garçons de 6 à 16 ans dans le même esprit pédagogique. Nina de Vroome accompagne ces jeunes élèves dans leur apprentissage et nous plonge dans une méditation écologique et poétique sur les rapports de l’homme avec la mer.

Cette idée de la mer autour de laquelle tourne le film apparaît sous de multiples reflets : visions d’artistes, simulateur de marine, scènes tournées à bord d’un chalutier, cartes, aquarium, coquillages… Mais tout ce que l’homme a produit d’images, de symboles et de souvenirs ne peut suffire à épuiser le mystère de cette immensité. Les jeunes marins le savent déjà : la mer est une expérience, une puissance et une épreuve qui fascine, à laquelle ils veulent sans cesse revenir. Ces garçons qui font leur apprentissage héritent d’une tradition, d’un art de la navigation consigné dans des journaux de bord anciens, mais ils entrent également dans un monde dont la technique et les règles ont changé. Le film les regarde avec tendresse s’engager dans l’âge adulte, sur leur bateau-école baptisé Broodwinner (Gagne-Pain). Parti de la représentation, il en vient à questionner l’évolution actuelle de la pêche et l’épuisement des ressources naturelles. Comment imaginer ce que sera demain la mer ?

(Sylvain Maestraggi) 

Descriptif technique

Production
Sieber
Participation
Atelier Graphoui, Flanders Image, Vlaamsefilm
Réalisation
Nina de Vroome
Année
2016
Durée
60'
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne

Avis

Sélectionné par