Catalogue

Décolonisations, du sang et des larmes

Nouveauté

2020, documentaire, 160 min, couleur

Réalisation : David Korn-Brzoza

Vidéos

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en dissonance avec ses promesses, la France s’acharne à conserver son empire colonial. Du massacre de Thiaroye (1er décembre 1944) aux émeutes de mai 1967 à Pointe-à-Pitre, l’État français impose durant trois décennies une répression violente à tout désir d’indépendance. À partir d’images d’archives couleur ou colorisées, Décolonisations, du sang et des larmes affronte le silence autour de cette mémoire meurtrie, ici ravivée à l’aide d’une quarantaine de témoins, directs (comme Zohra Drif ou Xuan Phuong) ou descendants de colonisés (d’Anaïs Pinay aux frères Amokrane). En deux parties couvrant chronologiquement les périodes 1931-54 et 1955-69, le documentaire s’intéresse à la transmission de cette histoire douloureuse et questionne l’amnésie des différents acteurs et victimes – comme l’évocation de la souffrance honteuse de la défaite de l’indépendance ivoirienne racontée par la journaliste Mélanie Waga ou le traumatisme des parents ayant rejoint la France métropolitaine dans le cadre du Bumidom, rapporté par la politologue et militante Françoise Vergès.

Images

Résumé

1ère partie. En ouvrant sur l’inauguration de l’Exposition coloniale internationale de Paris de 1931, où il est possible de "faire le tour du monde en un jour", le film  de Pascal Blanchard et David Korn-Brzoza égratigne aussitôt le roman national d’une France civilisatrice. Il retrace une histoire de la brutalité et des inégalités du système colonial français qui conduit aux premières revendications d’indépendance dès les années 1930. Les promesses non-tenues faites aux combattants issus des colonies lors de la Seconde Guerre mondiale exacerbent les tensions dans un système de domination de plus en plus violent. L’État français, s’accrochant coûte que coûte à son fantasme impérial, réprime dans le sang les signes avant-coureurs des décolonisations à venir. Si Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir s'indigneront dans Les Temps modernes, à propos de la guerre en Indochine ("les Français ont le visage des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale"), les répressions contre toute tentative d'émancipation vont se poursuivre : massacres de Thiaroye (1944), de Sétif, Guelma et Kherrata (1945), bombardement de Haïphong (1946), "Oradour malgache" (1947-1948).

2e partie. Alors que les velléités d’indépendance s’intensifient, la défaite de Diên Biên Phu – qui met un terme à la Guerre d’Indochine (1946-1954) – marque un tournant dans l’histoire coloniale française en démontrant que l’oppresseur impérialiste peut être vaincu. Les indépendances du Vietnam, du Laos et du Cambodge embrasent le reste des colonies françaises dont l’Algérie qui, dès 1954, se lance dans une lutte acharnée jusqu’en 1962 pour son indépendance. Dans leur traitement officiel, les autres décolonisations antillo-africaines sont victimes d’une amnésie historiographique. Le cas du Cameroun est saisissant puisque sa décolonisation est dite "pacifique" dans les manuels d’histoire alors que la neutralisation de l’Union des populations du Cameroun (UPC) a été particulièrement violente et que le territoire a été ravagé par le napalm. Mais les déclarations d'indépendance ne mettent pas fin aux exactions de la France. Celle-ci met en œuvre tout un système politique et économique en Afrique de l'Ouest, qui reste son terrain de jeu favori, ou encore dans les "territoires d'outre-mer". Un néo-colonialisme agressif qui éclaire les problématiques de la France contemporaine.

(Robin Miranda das Neves) 

Descriptif technique

Production
Cinétévé
Participation
CNC, Fonds Images de la diversité (CGET), France Télévisions, Fondation Jean Jaurès, Procirep, Angoa, ministère des Outre-mer, TV5 Monde
Réalisation
David Korn-Brzoza
Conception
David Korn-Brzoza, Pascal Blanchard
Année
2020
Durée
160' (2x80')
Double disque
Couleur / N&B
couleur
Genre
Documentaire
Diffusion
  • Prêt aux particuliers par l'intermédiaire des médiathèques
  • Projection publique
  • Diffusion en ligne